Centre de Gestion du Mental
CGM
 

Savoir, savoir-faire, savoir-être

Les 5 pôles cruciaux de la gestion mentale




Les premières étapes des gestes mentaux.

Perception et évocation

La perception est la représentation de ce que l’on voit, entend, sent, goûte, touche.
L’évocation est la phase de la transformation mentale consciente de nos perceptions.
  
Cette phase de transformation mentale consciente n’est possible que si l’on se donne le projet de faire exister mentalement ce que l’on a perçu.
 
Evoquer, c’est décider de devenir son propre producteur d’images, le créateur de ses propres images mentales.
 
L'accent sera mis sur le chemin mental parcouru qui a amené la «réponse» (erronée ou non) et non sur la réponse elle-même.
 
Il y trois types de production d’images :
L’image visuelle : On voit dans sa tête
L’image auditive : On entend dans sa tête
L’image verbale : On se dit dans sa tête.
 
Une fois, l’évocation principale déterminée, la gestion mentale se basera sur cinq pôles principaux.
 

En effet, cinq gestes mentaux essentiels et indissociables entrent en jeu lors de tout apprentissage:
 
L'attention (concentration) : Se mettre aux commandes de ses pensées, exercer son pouvoir de contrôle sur ses pensées.

La mémorisation : Décider de stocker des informations afin de les rendre disponibles, c'est-à-dire la faculté de les restituer à court, moyen ou long terme.
 
La compréhension : S’approprier le sens de ce qu’on a lu ou entendu en le traduisant dans son propre langage mental. Comprendre, c’est se représenter et donner du sens aux choses.
 
La réflexion : Effectuer des liens avec des acquis antérieurs. La réflexion est un geste mental complexe qui demande une flexion sur ses connaissances, un réaménagement de celles-ci pour les ajuster aux nouvelles, une recherche en mémoire et une prise de risque.
Il s’agit d’une construction progressive du sens, qui demande de la part de l’apprenant de la patience (ça prend du temps), de la prise de risque (il fait des hypothèses), de la rigueur (pour observer et faire des liens pertinents – pour organiser son temps de travail en fonction de cette étape de compréhension), de la mobilité (il doit pouvoir réajuster ses hypothèses si nécessaire).

L'imagination : Libérer sa créativité pour ne pas faire de reproduction in-extenso. L’imagination demande de la confiance en soi et en ses projets. C’est une recherche d'inédits, de questions, d’anticipation, et de remise en question. Ce geste mental permet de chercher des réponses au « Pourquoi ? » et au « Comment ? ».
 
Tous ces pôles doivent être exploités pour arriver au résultat escompté, la réussite.